Yin reins, Yang vessie, les symboliques d’hiver

C’est de novembre à février qu’en médecine taoïste chinoise nous sommes au rendez-vous des organes reins-vessie, symboliques yin-yang. Un moment propice qui nous invite à une mise en relation entre la matière l’énergie et l’approfondissement philosophique. Cherchons donc à relier la santé, l’hiver, les symboliques, un vaste sujet ouvrant à l’exploration d’une terre très fertile, notre terre intérieure.

Le calendrier, les rythmes reins vessie

Sur la période du 6 novembre au 4 février notre énergie sera conduite par les soins et besoins des reins, le sang est aussi concerné à ces dates. Le repère : solstice d’hiver le 21 décembre. Le jour mercredi. Le circuit des méridiens : vessie 15h 17h, reins 17h 19h.

Les symboliques reins

Les reins côté yin, la vessie côté yang le reflet de la bipolarité, la dualité féminin masculin, pour mémoire en observant le symbole  du taijitu, le dessin du yin-yang le noir et le blanc mêlés, composantes d’une dualité opposées et complémentaires. Le yin les saisons automne, hiver, symbolisé par la terre, le féminin, la lune, la fraîcheur, la réceptivité, l’obscurité, la nuit, le deuil, le silence, élément eau, jour mercredi, planète mercure, point cardinal nord.

 Hommage à l’hiver

L’hiver est souvent cette saison que l’on redoute, les journées sont plus courtes le froid, l’obscurité, on cherche la chaleur, le soleil. C’est aussi la fin de l’année les bilans se dessinent avec entrain ou non suivant les années, les vécus. Nous sommes de plus soumis, cette année, aux influences des pics d’augmentation de la résonance Schumamn qui touchent les sensibilités, les émotions, les psychismes.

Cependant cela peut aussi se traduire comme un cadeau si nous portons notre attention sur ce que nous envoie les énergies et circonstances de cette période en sachant l’accueillir pour ce quelle nous met à disposition, un recueillement intérieur, et ainsi préparer les semences du printemps. La mise à disposition de repos, de recul, de retrait comme la végétation et les animaux qui hibernent.

Pour la santé des reins

Le premier conseil est de se protéger du froid, se coucher tôt, se lever tard, éviter les fortes transpirations, autant que faire se peut  afin de ne pas perturber le qi, le terme de l’énergie, du souffle en taoïsme. Savoir veiller à l’équilibre énergétique, boire sans excès tout ceci afin de protéger les reins.

Les + pour les cures en périodes de nouvelle lune : pissenlit, chiendent, queue de cerise, bouleau, verge d’or, frêne, cassis, aubier de tilleul. Les canneberges réhydratées dans sa salade de fruits de saison, une pomme et quelques noix par exemple, c’est excellent.

Libre à vous de voguer sur les flots symboliques qui pourront vous éveiller à la chaleur de la compassion intérieure dans l’accueil de l’harmonie, le rééquilibrage avec ce bel environnement hivernal. C’est à recevoir comme une source, du féminin.